Comment rangez-vous?

Et oui: c’est à vous de répondre…

Vous pouvez écrire ce que vous voulez, même la vérité.

Vous pouvez ne pas répondre, mais vous ne pouvez plus oublier

About these ads

22 réflexions sur “Comment rangez-vous?

  1. Ranger : en pratique et au quotidien, une obsession :-). Aucun égard pour « a neat desk is a sign of a sick mind », j’assume. Une fois le futile et accessoire de la vie mis au placard, je brasse avec délectation l’essentiel, un fouillis que j’explore, sans lampe de poche. Donc, comment je range ? Sans lucidité aucune.

  2. pour ma part je range l’ordre via la pause qui se pose sans charmer l’endroit approprié, en mon antre il s’y dessine très peu de masse , la couture au sol prime, les clous et poignées ne sont que duo dans un trois pièce. l’espace et le vide sont source d’énergie.

  3. Je me range du côté de la simplicité et de la sincérité, même si un soupçon de raffinement me conviendra aussi. Etre bien rangé dans sa tête et bien ranger son univers -privé et professionnel- nous permettraient de vivre pleinement et harmonieusement notre existence…

  4. Quand je range
    ça change
    car d’habitude
    cela me dérange
    de partager mon temps
    avec une éponge.
    Car quand je range
    ça m’arrange
    d’en profiter
    pour nettoyer
    mon esprit
    et ma maison
    par la même occasion.
    Viv

  5. Cette question, je ne me la suis encore jamais posée…….
    je range
    naturellement
    compulsivement
    mécaniquement
    parfois avec entrain
    parfois avec dégoût
    je range mal…pendant des jours……
    puis, un matin, je change d’idée
    et je range méthodiquement…….

    je range pour moi et aussi pour les autres de ma famille
    je range quand le désordre me gène
    oui, c’est ça qui est au plus près :-)

  6. Je range.. je range.. j’essaie tout au moins ! Mais tant de choses s’amoncellent.. je n’aime pas me défaire des choses que j’ai aimées qui sont souvenirs des uns et des autrres.. Ainsi ma maison est… un peu chargée !!

  7. « Comment rangez-vous »
    A cette question, j’oppose ces aphorismes comme autant de possibles réponses, à vous de juger :
    Être rangé, c’est le cas μῦ en cyrillique , Oran la ville où Camus s’ennuie ne serait-elle pas couverte de jardins d’agrumes.
    Ranger dans vos vergers vos orangers, ne ranger pas vos verges dans vos oranges en les laissant sans surveillance.
    Ranger des voitures, comme on parque les divinités maîtresses de la destinée humaine, de la naissance à la mort, chronos est notre maître dans cette affaire.
    Ranger sa chambre, injonction maternelle obsessionnelle de notre enfance, nous ayant si fortement conditionné que la chambre si bien ou mal rangé sera gardé par les plus chétifs, malingres et maladifs.
    Au rang « G » de la bibliothèque de notre mémoire collective occidentale nous trouvons une chronique d’ornithologue débutant : celui-ci rend geai responsable de tous les larcins, c’est la pie qui est voleuse nous confirme Rossini.
    Sortir du rang, pour Dupont c’est avant tout sortir Durand.
    Bien mal rangé mal c’est rangé « lam » pour l’écrivain en miroir, alors quid de : il rend lame, gorge et l’âme du rouge-gorge.
    Rangé, affublé de l’adjectif bien mal, antithèsique par excellence, c’est une belle figure de rhétorique, simple, efficace et de bon goût.
    Le niais demande : mais élevé à quel rang ? au rang d’excellence vous a-t-on dit.
    Rangée d’arbres, de voitures et d’arbres à cames.

    ©2012 Dominique

  8. Héhé je n’aime pas cette question, je la fuis!
    Mon chez moi est à l’image colorée de ce qu’il y a dans ma tête.
    Si je vais mal je dérange, autant dans mon espace que dans le terme!
    Vu que ce n’est pas une folle passion pour moi, je dois rendre l’instant magique et mélodieux pour mettre du cœur à l’ouvrage.
    Actuellement je suis plus dans l’inaction que dans l’organisation, noir et blanc, couleurs taciturnes, sans expressions du « chanbouic » (expression que j’ai inventé lorsque j’étais petite: le désordre—-} langage familier ; endroit sale et mal organisé —-} langage populaire).

  9. Il y a différentes façons de ranger, et surtout différentes choses à ranger..:

    – Le matériel, c’est à dire le quotidien,
    – Les idées essentielles de ‘vie’ qui s’entrechoquent. Comment les organiser, les prioriser pour qu’elles s’accordent bien entre-elles dans la vie ?
    – Idem pour les sentiments, nos propres valeurs,
    – nos propres peurs et nos douleurs,
    – Le savoir et les lectures, ce que l’on range, ce qu’on archive dans notre tête ou dans un coin de notre espace personnel,
    -…
    On range tout (ou rien), et chaque chose (ou rien), en fonction de nos états que nous traversons dans la vie, en fonction de notre propre histoire personnelle.

  10. Malheureusement, ce mot ne semble pas faire partie de mes priorités (ce qui tend à énerver au plus haut point mon entourage…) Je m’en accommode même si parfois perdre mon temps à re-chercher des choses me pèse… Mais c’est comme ça… Le chantier, pour moi, c’est un peu le nerf de ma façon de créer…
    Si je rangeais??? Oh malheureux, je ne re-trouverais plus rien justement et c’est là le nœud du problème… Bref, le rangement , problème épineux au quotidien mais avec le quel je vis malgré tout…
    Mon intérieur ne sera jamais un « musée » car les mélanges des genres, des couleurs , des matières, des thèmes, des choses tout simplement, sont indispensables à mon équilibre… Difficile de répondre à cette question…

  11. Je ne range que les choses matérielles et lorsque je les range, c’est pour mieux les retrouver. Donc, suivant des codes qui me correspondent c’est-à-dire un rangement combinant pratique et esthétique :
    1 – Toujours au même endroit, surtout les choses que j’utilise quotidiennement (exemple : les lunettes !)
    2 – Par ordre de taille et de genre pour les ouvrages, afin que la bibliothèque soit à la fois ordonnée et jolie à regarder.
    3 – Par ordre d’utilisation : les choses que j’utilise le plus souvent doivent rester accessibles rapidement.
    4 – De manière à ce que les espaces utilisés quotidiennement (table du salon, plan de travail de la cuisine…) restent dégagés lorsqu’on ne s’en sert pas.

Ecrire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s