Que ne croyez-vous pas?

ll faut dire quoi,

il faut dire pourquoi

et surtout

comment vous faites pour être si sûr

d’y croire si peu.

Parce qu’entre nous,

ce serait vraiment étrange, tout de même,

que vous n’y croyez vraiment pas…

13 réflexions sur “Que ne croyez-vous pas?

  1. Je ne crois pas en la bêtise
    a la médiocrité intellectuelle
    Je ne crois pas à la méchanceté
    au plaisir de faire le mal pour le mal
    Je ne crois pas à un dieu vengeur
    mais je crois en la splendeur
    de l’humain dans ses énergies
    de compassion et d’évolution.

    1. gadgio Je crois en la splendeur
      de l’humain dans ses énergies
      de compassion et d’évolution.
      Permettez moi de vous répondre: La compassion où? C’est du chacun pour soi ..les énergies? Pas suffisantes pour faire un monde meilleur et, notre actualité le démontre chaque jour .Depuis toujours que le pouvoir et l’argent régissent les hommes..Pauvre Socrate qui a du prendre la ciguë,pauvre Périclès injustement condamné aussi .Les siècles se succèdent et l’homme reste à lui même pareil.La bêtise est sœur jumelle de la méchanceté.Votre façon de voir le monde est très belle et,comme je voudrais croire comme vous au père Noël:)

      1. Merci pour votre réponse.. merci d’avoir pris le temps. Je comprends votre étonnement de me voir la tête dans le sable comme l’autruche.
        C’est étonnant en m’éloignant de voir la misère du monde et de crier ses malheurs dont je ne peux rien apporter en amélioration, je suis plus calme et apporte ainsi autour de moi une certaine sérénité.. Ma

      2. Parti trop vite…excuses!
        Je suis une personne âgée, n’ayant jamais fait d’études ni en philo.. ni en psy..
        L’âge apporte une vision différente.. je vous souhaite le meilleur en cette soirée.

  2. Bonsoir.Croire c’est espérer,dire ce que l’on pense c’est être soi ,se tromper est humain et accepter ses peurs,ses erreurs c’est vivre aussi.Le doute ne fait pas reculer car la meilleure façon de faire face au doute c’est d’y faire face et l’expérimenter.

  3. La liberté se vit dans la vérité

    « Je ne crois pas aux mensonges, car cela ne me rend pas heureuse. »

    Ce dont je suis sûre, c’est que la vie n’est réelle que si on affronte toutes ces choses qui nous font peurs et nous poussent vers des mensonges à tous les niveaux. Si on veut être libre, il faut être vrai avec soi-même et avec les autres. C’est la seule manière de trouver le bonheur. Ce qui m’amène à être heureuse, c’est les choix que je fais en étant dans la vérité.
    Mais je ne suis pas totalement heureuse, car le mensonge nous guette. Il est présent chez bon nombre d’entre nous, et ainsi nous rappelle amèrement ce que nous sommes, des êtres humains non parfaits.
    Ce qui compte est de vouloir avancer, devenir sans cesse meilleur et ce faisant éliminer le jugement, la critique et ne pas avoir un ego trop marquer.
    Un mensonge, même petit, même drôle peut détruire et marquer définitivement celui qui le reçoit!

    Valérie Roux

    1. Jugement, critiques et mensonges sont ennemis du bien être..
      Comme vous je crois qu’en travaillant sur nos points faibles.. nous devenons forts et libres
      Merci.

  4. Je ne crois pas que l’esprit humain ait vocation à se laisser régir par l’austérité figée de la raison scientiste, ni que cette dernière soit à même de contenir la créativité qui lui échappe et qu’elle cherche à systématiser par analogie ou réduction.

    Si je ne le crois pas, c’est parce que je pense que l’histoire a suffisamment démontré qu’en dépit du fait que la raison scientiste, outre qu’elle trouve, elle aussi, son paroxysme dans la destruction absolue, s’efforce, elle aussi, d’évincer ce qui ne correspond pas à son schéma, des poches de résistance à son absolutisme qui ne sont pas croyances pour autant continuent encore et encore d’apparaître, que la raison scientiste a intégré quelques-uns des pires travers qui caractérisent ce contre quoi elle prétendait s’élever, faisant ainsi sienne partie de l’obtusité (*) prêtée à l’obscurantisme, ce qui peut contribuer à expliquer ce qui précède, qu’elle est ne peut raisonnablement croire elle-même qu’en mettant π (**) en bouteille, c’est bien de Pi qu’il est question, qu’en tentant malgré tout de le faire accroire, elle s’expose comme un mythe, et que tout mythe n’est jamais qu’éphémère.

    La question posée est bien : « que ne croyez-vous pas ? », et non pas : « en quoi ne croyez-vous pas ? ». La distinction peut paraître futile, tant, dans certains cas, ces deux questions peuvent susciter des réponses identiques (« Je ne crois pas en Dieu » et « je ne crois pas que Dieu existe », par exemple), mais elle a son importance. Formulée comme telle, elle me semble à la fois laisser une latitude plus grande aux répondants, et tendre à renvoyer moins vers une quelconque métaphysique que vers une négation plus pragmatique, sinon anecdotique, dont l’équivalent positif imprimerait, lui aussi, une hésitation dans le chef de celui qui l’exprimerait. Ce n’est que dans le cas d’une inversion positive de la seconde question qu’il s’agirait d’une certitude du locuteur, ‘je crois’ équivalant alors nécessairement, pour lui, à ‘c’est’.

    Quand bien même ma réponse effleurerait la question métaphysique en son appréhension spinozienne, le fait que le « je ne crois pas que » que j’y exprime a plutôt des allures de « je doute que » s’ajoute à la formulation négative pour rendre caduque la certitude. Et ce doute, en l’occurrence, me satisfait pleinement ; il signale que je veux croire en la capacité de l’Humanité d’avoir raison de TOUT absolutisme (sans pour autant nier son besoin d’organisation). Par conséquent, suis-je encore supposé me demander pourquoi j’en suis si sûr (en gras dans le texte) ?

    « Laisse croire les béguines », dit-on en Bretagne. Peut-être vaut-il mieux, en effet, prendre ses distances avec cet infinitif ambigu. Même si les béguines elles-mêmes n’y croient plus ?…
    _____________
    (*) Quelle curieuse langue, tout de même, que cette langue française qui définit l’obtusité comme un défaut d’intelligence, et la personne obtuse comme une personne bornée, alors que l’angle obtus est celui qui a la plus large amplitude…

    (**) Quelle trahison de ce qu’exprime ce concept que ce caractère d’imprimerie…

  5. Justement, je ne crois pas dans la perfection.
    Je ne sais d’où nous est venue cette idée, je parierais sur des origines religieuses.
    Je pense même que l’idée de perfection est nuisible (ne fût-ce que dans le domaine éducatif).
    Pourquoi en suis-je arrivée à cette idée?
    J’ai contesté quand on m’a dit: telle personne est parfaite. Au minimum, je lui voyais de grandes « imperfections ».
    Mais si je ne crois pas dans la perfection, logiquement, je ne devrais pas croire dans l’imperfection…
    Imaginons une éducation une instruction dont on bannirait l’idée de perfection.
    On parlerait de progrès, d’amélioration, d’évolution, de changement, en mieux ou en moins bien ? Comment savoir?

    Et dans l’art? Ou dans la littérature? S’agirait-il de perfection? Quand quelque chose résonne en nous?

    Ou plutôt d’émotion?

  6. Je ne crois pas en Dieu. Je suis issue d arrière grands parents chrétiens mais de grands parents maternelles athées et communistes et de grands parents paternelles chrétiens. La religion est remplie de valeurs auxquelles je crois. Je crois aux belles étoiles dans le ciel. Je crois au fait que ceux qui nous ont quittés sont des étoiles dans le ciel qui veillent sur nous. J aime regarder le ciel étoilé et me dire qu’ils sont peut être mieux la haut que sur terre. C était leur heure de partir, même si c’est vrai ils sont partis trop tôt. J avais encore pleins de choses à leur dire, j avais envie de partager plus avec eux. Pour moi après la mort on devient poussière mais pour se réincarner en étoiles. Pourquoi pas se réincarner en l animal de notre choix ?

Ecrire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s