Sandrine la citadine

Difficile de se présenter car dans ce monde virtuel comme dans le monde réel, je suis une entité dans un monde je suis pixel dans l’autre de chair et de sang.
Vous voilà bien avancé

Sandrine la Citadine

___________________________

Le temps prend son temps, rien ne peut l’émouvoir,
ni la belle comtoise qui lui fait des clins d’œil,
ni le métronome méthodique qui égrène ses tac tac,
ni les trotteuses qui sèment leur tic tac,
comme des amoureuses éperdues.
Car le temps n’a pas de maître, rien ne peut l’émouvoir,
être égoïste, sans foi ni loi.
On le voit bien lorsqu’il nous abandonne sur une aire d’autoroute, hagard,
Pourtant, il suffirait que les secondes, ralentissent un instant pour que le temps prenne son temps.

 ________________________

Le problème avec l’amour, c’est le temps qu’il nous accord
En effet, certain, c’est pour la vie d’autre, c’est pour un temps,
mais tous s’accordent à dire que s’est un moment privilégié de notre existence.
Il suffit d’aimer, d’être aimé pour que notre vie s’illumine ………..

_________________________

Rien n’existe et tout existe,
poussières, nous sommes nés,
poussières, nous mourront.
Nous sommes des particules, des atomes qui croient existé
alors que nous sommes que des entités.

__________________

Tant d’hommes, Tant femmes
tant de moyen de communication
tant de lieu de vie
tant de point de rencontre
et pourtant l’étincelle tant souhaité n’a pas eu lieu ………….
Tant de moyens de communication et la communication s’est tue.

__________________

Rien n’existe vraiment et pourtant, tous ce que je vois existe car je le vois mais est ce que j’existe vraiment. Mon cerveau me dit que oui, il m’envoit me regarder dans le miroir et me pose la question – “que vois tu ? ” – moi, je lui répond.
donc j’existe et tous ce qui m’entoure existe également mais … il y a toujours un mais…… comment être sur de soi, de vouloir affirmer que nous existons alors que rien ne prouve que nous existons à part bien sur “nous” qui voulons le croire.

__________________

Merci de bien vouloir me faire découvrir, moi et peut être que je voudrais vous découvrir, vous.

__________________

 

5 réflexions sur “Sandrine la citadine

  1. Je suis une rivière,
    Je suis une pièce de l’échiquier,
    Je suis un battement, je participe à la vie. C’est une certitude car sans moi, vous n’existerais pas.
    On peut toujours douter, si vous êtes sur alors offrez le……
    mais jamais vous pourrez me reprocher d’exister

  2. Rien n’existe vraiment et pourtant, tous ce que je vois existe car je le vois mais est ce que j’existe vraiment. Mon cerveau me dit que oui, il m’envoit me regarder dans le miroir et me pose la question – « que vois tu ?  » – moi, je lui répond.
    donc j’existe et tous ce qui m’entoure existe également mais … il y a toujours un mais…… comment être sur de soi, de vouloir affirmer que nous existons alors que rien ne prouve que nous existons à part bien sur « nous » qui voulons le croire.

  3. Tant d’hommes, Tant femmes
    tant de moyen de communication
    tant de lieu de vie
    tant de point de rencontre
    et pourtant l’étincelle tant souhaité n’a pas eu lieu ………….
    Tant de moyens de communication et la communication s’est tue.

Ecrire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s