Volkan

Le problème avec l’amour c’est que, désormais, il est vidé du mysticisme essentiel à sa pensée, à son expérience. Et en effet, les uns le pensent comme l’expression de l’attrait qu’a un tel pour les qualités d’un quidam; d’autres le vivent comme un hasard, espèce de réaction chimique entre deux êtres; mais tous posent sur l’amour le même regard sec du monde moderne pour qui 1+1= 2. Il suffirait d’aimer que cela fasse 4.
___________________________________________
Le temps ne passe pas, mais il fait passer, car de l’humain il dédaigne les vains sophismes.
On le voit bien, lorsque nous voyons tous ces livres d’histoires et ces chronologies, que tout finit happé par le temps – auxiliaire zélé du néant.
Il suffirait d’aimer, de vivre l’amour si intensément, ne fusse qu’une seconde, pour que le temps d’un fugitif instant vaille éternité.

Ecrire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s